Changer l'Histoire - AlphaWinter (RenardMalin) - Harry Potter (2024)

Chapter Text

Changer l'Histoire

Chapitre 2

En Écosse, la directrice adjointe fronça les sourcils en lisant la lettre. Elle ne comprenait pas pourquoi le jeune Potter avait décidé de changer de nom et était portée à vouloir en référer Dumbledore par vieille habitude, qu'elle essayait de perdre, mais au fond de son cœur, se souvenant des évènements de l'année dernière, comment la maison des lions s'étaient retournés contre l'un des leurs, mais aussi toute la mauvaise attention que le nom du jeune garçon lui avait apporté, elle comprenait pourquoi il pouvait avoir voulu changer de nom, s'éloigner de tout cela. Minerva jugea donc qu'elle n'allait pas laisser le vieux fou se mêler davantage de la vie du jeune sorcier. Le directeur lui avait ordonné, ainsi qu'à Pomfrey de ne pas avertir les autorités compétentes pour l'apparence flagrante que l'ancien Potter était victime d'abus.

Elle avait été outrée et avait crié contre le directeur, mais celui-ci avait répété encore et encore qu'Harry…non Alistair, était en parfaite sécurité dans sa famille moldu et qu'il était impératif qu'il y reste. La directrice des lions, comme la guérisseuse, avaient abandonné. Mais le jeune homme avait trouvé un moyen de se faire aider des gobelins, ce qui n'était pas une mince affaire. Avec un léger sourire, elle changea la liste de fourniture du jeune Alistair, ainsi que son horaire de cours et décida de lui envoyer en avance sa liste de fourniture. Si elle pouvait l'aider de cette manière sous le gros nez du directeur, alors elle le ferait. Elle écrivit une réponse qu'elle joint à la liste, ainsi qu'une autre liste de livres, que le directeur refuserait de proposer au jeune homme, pour l'aider dans son apprentissage et pousser plus loin encore sa quête de savoir.

Si ce qu'elle soupçonnait était vrai, alors son protégé allait finir dans la maison des corbeaux. Elle tendit l'enveloppe à la chouette d'Alistair et la laissa partir. Ensuite, elle ajouta le nom d'Alistair à la liste de ceux qui avaient demandé un recours. Le jeune Neville avait aussi demandé un recours, suite à l'intimidation qu'il avait subit par une partie de ses lions. Elle déplorait l'attitude médiocre de ses élèves et blâmait la tendance laxiste du directeur à toujours favoriser les lions et laissant tomber les autres maisons. Ses élèves allaient avoir un réveil brutal lorsqu'ils verraient deux des leurs demander à changer de maison. Ensuite, elle commença à planifier ce qu'elle allait acheter au jeune Alistair pour son anniversaire, elle se doutait qu'il n'avait jamais reçu de cadeau pour le jour de sa naissance après la mort de ses parents et elle comptait bien réparer ce tord.

Alistair se réveilla au son de plusieurs coups contre la fenêtre de sa chambre. Il ouvrit péniblement les yeux, puis jeta son regard vers la fenêtre. Là, il vit qu'Hedwige était de retour avec une lettre, sûrement la réponse de la professeure de Métamorphose. Il sourit et se leva rapidement, allant ouvrir la fenêtre et donna une caresse à la chouette avant de prendre la lettre et lui donner la friandise promit. Il sortit deux parchemins de l'enveloppe, la première était sa nouvelle liste de fourniture reçue à l'avance, puis une lettre.

Cette lettre était parsemée de quelques taches de larmes, preuve que son futur professeure pleurait en l'écrivant. Elle écrivait à quel point elle était désolée de n'avoir rien fait pour l'aider par le passé alors qu'elle savait qu'il n'était pas bien traité chez ses proches. Mais Pomfrey et elle avaient été interdites d'intervenir sur ordre de Dumbledore, sous peine de perdre leur emploi. Elle écrivait aussi qu'elle était heureuse qu'il ait trouvé un moyen de se libérer de ses proches et espérait qu'il était en sécurité. Elle avait joint, avec la liste de fournitures, une liste de livre supplémentaire qui l'aiderait sûrement.

Les livres étaient sur plusieurs sujets, la métamorphose, mais aussi sur la magie de combat, la fabrication d'amulette de protection, comment développer davantage son lien avec son familier, la magie de guérison à travers l'histoire, l'histoire de la magie noire, mais aussi de la magie du sang et de la nécromancie. Alistair siffla à la lecture de la sélection. Il était certain qu'il pourrait trouver la plupart de ses livres dans la bibliothèque à Grimmauld Place.

Il s'étira correctement, avant d'aller prendre une douche pour se réveiller. Puis il mit des vêtements confortables, car il avait encore une journée de courses à faire, maintenant qu'il avait sa liste de fourniture. Mischief monta sur son épaule et s'installa après avoir mangé, désirant accompagner son maître. Alistair caressa la tête de son familier, puis quitta la chambre. Priorité numéro un, se remplir le ventre. Le jeune homme avait été satisfait des changements grâce aux potions.

Il avait atteint environ un mètre soixante-dix, ce qui le rendait plus grand d'au moins une tête des autres élèves de son année, ce qu'il appréciait grandement, il savait qu'il grandirait encore. Ne voulant pas manger la malbouffe du pub, Alistair se rendit dans un petit café dans Londres moldu qui servait des petit*-déjeuners santé et nourrissant. Il commanda une omelette avec une salade de fruits, des tranches de tomates et de concombres et 2 rôties de pains de blé entier. Il savoura son repas avec un bon café, souriant alors que personne ne voyait son petit familier sur son épaule.

Il avait découvert rapidement que son petit Mischief pouvait se rendre invisible, il était bien une créature magique. Peu après, il se rendit dans une boutique de sport pour acheter un manteau très chaud d'hiver, avec des gants en cuir doublé de fourrure noire et une tuque. Puis il alla s'acheter des bottes chaudes que ceux allant en Antarctique prenait. Il savait qu'il exagérait peut-être un peu, mais ne connaissant pas le froid d'Écosse, il aimait mieux être préparé, au moins il serait certain d'être au chaud.

Il se rendit ensuite dans une boutique de papeterie pour acheter différents stylos plumes avec différentes couleurs d'encres. Il n'allait pas écrire avec une foutue plume. Il acheta aussi plusieurs livres qui étaient en fait des journaux afin de pouvoir noter ses expériences, faire son propre livre des ombres, écrire ses notes de cours, ses ébauches de devoirs avant de devoir les écrire sur du parchemin. Finalement, il acheta un bon lot de crayon de plomb avec un taille-crayon et des gommes à effacer. Sérieusem*nt, le monde sorcier était si arriéré et refusait tellement d'évoluer, qu'il passait à côté des innovations des moldus qui étaient nettement supérieur aux leurs.

Ensuite, il retourna sur le Chemin de Traverse et entra à nouveau dans la librairie. Il prit tous les livres nécessaires à sa liste de fourniture, puis certains de la liste personnelle de la directrice adjointe. Ensuite, il se rendit dans les autres boutiques pour acheter le reste des fournitures. Dans quelques semaines, se serait l'anniversaire d'Harry…enfin le sien maintenant. Il se demandait qui allait lui envoyer des présents, maintenant qu'il n'y avait plus autour de lui la protection contre la réception de son courrier.

Il devait aussi penser à Neville, dont l'anniversaire était la veille. Il était certain qu'une plante rare lui ferait grandement plaisir. Il allait l'acheter quelques jours avant et l'inviter, ainsi que Luna à le rejoindre chez lui pour fêter leur anniversaire ensemble. Il savait que Neville était brimé par sa grand-mère et son oncle. Il ne fêtait sûrement pas son anniversaire joyeusem*nt avec pleins d'amis et de cadeaux. Il voulait lui offrir un super anniversaire, même s'ils n'allaient être que trois. Il ne comptait pas inviter Granger et Weasley numéro six.

Une fois ses courses terminées, il décida de retourner dans le monde moldu pour déjeuner, puis il rentra à sa chambre pour passer le reste de la journée à lire les livres qu'il avait obtenu. Il passa les deux derniers jours à lire, en apprenant plus sur le nouveau monde dans lequel il vivait. Il était passionné et aimait toujours apprendre plus. Rapidement, il avait passé au travers des deux dernières années d'études à Poudlard pour se rattraper. Il avait du rester une nuit de plus au pub car les gobelins avaient découvert le médaillon et avait mit un peu de temps à retrouver l'elfe de maison qui l'avait prit de leurs mains pour le cacher.

Finalement, le médaillon avait été purifié du morceau d'âme et reposait à présent dans son coffre. Alistair finissait de ranger ses affaires dans sa malle, puis descendit pour remettre la clé à Tom. Il sortit ensuite sur le Chemin de Traverse pour prendre le portoloin qui l'emmènerait dans sa nouvelle maison. Lorsqu'il atterrit dans le salon, il fut charmer de découvrir l'air ouverte lumineuse qu'il avait demandé. Les meubles étaient à son goût, simple, épuré, avec des couleurs neutres. Il se sentait bien. Il sortit devant la maison pour voir l'extérieur, c'était magnifique.

Il avait une maison à deux étages, aux allures modernes de son époque à venir. Les fenêtres étaient de hautes qualités, grandes et récentes surtout. Soudain, un pop se fit entendre et un gobelin apparut dans son champ de vision, accompagné d'un sorcier aux cheveux roux. Bill Weasley s'il ne se trompait pas, briseur de sorts professionnel qui allait exécuter le sort de fidelitas sur la maison, Alistair étant le gardien du secret. Il salua poliment l'ainé Weasley, attendant de se faire sa propre opinion sur la personne, puisqu'elle avait été si peu décrite dans les livres. Ils ne perdirent pas de temps à exécuter le sort et bientôt, la maison disparue sous les yeux du gobelin et du sorcier. Il murmura au gobelin l'emplacement, mais pas au sorcier.

« Merci infiniment pour ce que vous avez fais, mais je suis navré, briseur de sort Weasley, je ne fais pas confiance à la population sorcière pour ma sécurité. Ce faisant, sans vouloir vous insulter, je ne vous dirai pas l'adresse. Je me doute que vous êtes professionnel et que vous ne divulgueriez jamais mon emplacement, mais par soucis de ma sécurité, je me dois de garder le silence. »Dit Alistair au sorcier.

« Aucun problème, je comprend, j'ai fait un serment inviolable pour ne rien révéler sur vous ou sur qui vous êtes. Je préfère ne pas connaître l'emplacement moi-même. J'ai une famille qui est assez indiscrète et qui veulent savoir les moindres détails de ce que je fais, tout en essayant de me convaincre de revenir vivre en Angleterre. Je suis parti loin pour une raison, je ne supporte pas ma famille. Prenez soin de vous Lord Peverell, au plaisir de vous recroiser. »Répondit l'ainé Weasley avant de transplaner pour retourner à Gringotts et prendre son portoloin pour le ramener en Égypte rapidement avant que sa mère autoritaire n'ait vent de sa présence.

« Merci Maître hobgobelin pour votre venu et d'avoir aidé à protéger ma maison. »Ajouta le jeune sorcier au gobelin en faisant une révérence pour montrer son respect. Le gobelin fit de même.

« C'était mon honneur Lord Peverell, je vous souhaite du succès pour votre prochaine année de cours et n'hésitez pas à nous contacter si vous avez le moindre problème. »Termina le gobelin avant d'être emporter par le portoloin qu'il avait sur lui.

Alistair prit une grande respiration, puis soupira de soulagement. Il avait un toit sur la tête et bientôt, il aurait un elfe de maison avec lui pour l'aider à prendre soin de cette maison. Alistair s'était rendu hier à Gringotts pour choisir l'elfe qui deviendrait le sien. Il s'était attaché à la petite Tily, qui était fraîchement entraînée et attendait une famille. Elle était si mignonne et légèrement plus petite que les autres elfes de maison, mâles et femelles confondus. Elle était sensée arriver dans les prochaines heures après qu'elle eut dit au revoir à ses parents, remercier la famille de sorcier qui lui avait permit de faire son éducation avec ses parents avant d'être vendue à une autre famille.

Alistair avait payé le double du prix demandé car elle les valait. Il avait fait fabriquer un uniforme sur mesure pour elle, avec le symbole des reliques de la mort qui était aussi le blason de la famille Peverell. Il l'aimait particulièrement, à la seule différence qu'il avait fait rajouter un serpent qui s'enroule autour de ce qui représentait la baguette de Sureau et un corbeau perché sur la pointe du triangle pour représenter Serpentard et Serdaigle. Il entra à nouveau dans la maison et monta à l'étage pour entrer dans la chambre principale et ranger ses affaires.

Il alla ensuite dans la bibliothèque où se trouvait son bureau de travail et son classeur, pour ranger ses papiers importants, mais aussi ce qu'il avait acheté dans le monde moldu comme fourniture de bureau. Il comptait passer les prochaines semaines dans cette bibliothèque à apprendre tout ce qu'il pouvait. Il adorait l'allure de la pièce, exactement comme il l'avait demandé, cela avait même dépassé ses attentes! Il adorait, surtout en voyant les deux fauteuils confortables installés devant un foyer imposant, aux lignes simples malgré tout. Il s'installa pour continuer le livre qu'il avait commencé la veille sur la magie de combat.

Tily avait été une vraie perle et avait pleuré, une fois le lien terminé, quand il lui avait dit qu'il lui interdisait de se punir ou de se blesser de quelques façons que ce soit volontairement. Il lui avait présenté son uniforme, une jolie robe noire aux coutures Argents avec son blason personnel. Alistair avait précisé que se n'était pas pour la libérer, mais pour qu'elle est l'apparence de l'emploi. Elle faisait maintenant partie de sa famille et elle devait le refléter. Elle avait été si fière et avait remercié pendant un long moment son nouveau maître.

Les dernières semaines avaient été reposantes pour lui, s'abandonnant à son plaisir coupable d'apprendre toujours plus. Il avait avancé sur l'année à venir pour ne pas être prit au dépourvu, il avait pratiqué autant de sort qu'il le pouvait. Il avait aussi commencé l'occlumencie afin de protéger son esprit. Sans le morceau d'âme de Voldemort dans son crâne, cela lui semblait facile, c'était peut-être la raison pour laquelle Harry à l'origine était incapable de construire ses barrières. En quelques jours seulement, il avait construit sa salle. C'était une forêt très dense. Plusieurs arbres étaient des pièges pour ceux qui tenteraient de pénétrer dans son esprit, il y avait les serpents les plus venimeux qu'il connaissait, il avait aussi deux basilics qui parcouraient la forêt comme gardiens, il avait aussi un dragon de chaque espèce qui survolaient la forêt comme sentinelles.

C'était au centre de cette forêt que se trouvait un lac avec un arbre géant au centre, un immense chêne noir aux feuilles d'argents trônait, paisible. Chaque feuille était un souvenir et plus on allait vers le haut, plus s'était des souvenirs importants. La sève représentait les secrets. Dans l'eau se trouvait un grand nombre de Kelpy à l'intérieur du lac, des serpentcendres et des nundus qui étaient tout autour du lac, sur le rivage. Avec une protection aussi élevé, personne, pas même le professeur Snape n'allait pouvoir pénétrer son esprit.

Maintenant que son esprit était protégé, il allait pouvoir commencer sa formation animagus, mais avant, l'anniversaire de Neville et le sien approchait. Il avait correspondu avec le jeune garçon, expliquant qu'il était désolé de n'avoir jamais prit le temps de le connaître à l'école, surtout depuis qu'il avait découvert que sa mère, Alice, était sa marraine. Il voulait se rattraper et Neville avait accepté avec joie. Ils s'étaient envoyé beaucoup de lettres et Neville avait accepté quelques jours plus tôt de venir chez lui passer quelques jours et fêter leur anniversaire ensemble. Alistair espérait soulager un peu le jeune garçon de la présence imposante et autoritaire de sa grand-mère.

Pour Luna, il avait cherché comment la contacter sans paraître pour un fou puisque le Harry d'origine ne lui avait jamais parlé, pas avant la cinquième année s'il se souvenait bien. Mais il n'avait pas eu à s'inquiéter davantage, car il avait reçu une lettre de Luna lui disant qu'elle serait heureuse de passer la semaine chez lui, d'être son amie et d'assister à la fête d'anniversaire double. Alistair voulait être surprit, mais il ne l'était pas, c'était Luna après tout, elle l'avait même appelé par le bon prénom.

Tily avait préparé les chambres pour ses invités et il travaillait avec elle sur un menu pour la fête. Depuis le début, Tily avait été mit au courant de l'alimentation qu'Alistair avait et qu'il devait être respecté, sauf exception de sa part. Elle avait prit plaisir à lui cuisiner ses repas santés, se disant que le monde sorcier devrait davantage se soucier de leur santé physique. Alistair lui avait même donné des livres sur la nutrition et l'impact que cela avait sur le corps. Il avait inclus quelques livres de recettes pour elle. Tily avait été si heureuse d'avoir la chance d'obtenir d'autres connaissances. Maintenant, cela allait toujours être un menu santé, en grande partie, mais il y aurait quelques petites gâteries ici et là.

Il savait que Neville luttait avec son poids, encore plus depuis qu'il avait été répartit dans la maison Gryffondor. Les autres n'avaient pas cessés de se moquer de lui, même Ronald, mais jamais Harry. C'était la raison pour laquelle Alistair avait pu facilement prendre contact avec le jeune sorcier, qu'il n'avait pas été méfiant envers lui ou avait rejeté sa demande d'amitié. Il voulait redonner confiance au garçon, mais aussi lui montrer qu'il y avait un moyen de retrouver un poids santé, sans se priver et ainsi il pourrait retrouver confiance en lui.

Alistair avait aussi commencé à s'entraîner dans sa salle d'entraînement. Cela lui avait fait tellement de bien mentalement et physiquement de s'entraîner comme avant, dans son ancienne vie. La méditation, l'entraînement physique, l'ordre et un mode de vie sain faisaient partie de ses habitudes de vies qui lui permettaient d'être serein au quotidien, ne pas être affecté par son anxiété, mais aussi pour son estime de lui-même. Il se reconnaissait en Neville, le petit gros que l'on intimide parce qu'il ne se défendra pas puisqu'il n'a aucune estime de lui-même.

La fin juillet arriva enfin et Alistair attendait l'arrivé de ses deux invités. Il leur avait envoyé des portoloins qui les conduiraient ici, à l'arrière de la maison. Il pourrait ainsi leur dire l'adresse pour que la maison leur apparaisse. L'avantage avec le fidelitas, c'était que ceux qui connaissaient l'adresse, ne pouvait pas la révéler, seul le gardien pouvait le dire. Malgré cela, il n'avait pas voulu le dire à l'ainé Weasley, car il était un briseur de sorts, donc il serait capable de trouver un moyen de contourner cela. Alistair entendit un pop derrière lui, signifiant l'arrivé de son premier invité. Il se retourna et découvrit Luna. Il lui fit un grand sourire et alla la prendre dans ses bras.

« Bienvenue chez moi Luna, je suis heureux de te rencontrer en personne. »dit Alistair alors qu'il se reculait pour mieux regarder Luna.

« Je suis heureuse de te voir aussi Alistair, bien que nous nous verrons beaucoup plus cette année. »répondit Luna de sa voix éthérée. Alistair éclata de rire.

« Façon subtile de me dire que je vais être réparti dans la maison de la connaissance. »rigola le jeune homme, faisant sourire Luna.

« Si je ne le faisais pas, je ne serais pas moi! »ajouta la jeune fille avec son doux sourire made in Luna.

« C'est vrai, ne change surtout pas Luna, le monde serait trop sombre sans ta personnalité unique. »dit Alistair, avant de se tourner vers le second pop qui se fit entendre.

« Bonjour Alistair! Qui est ton amie? »Demanda Neville alors qu'il venait d'arriver. Il regarda la jeune fille et se souvenait vaguement de l'avoir croisé à Poudlard.

« Hey Neville! Laisse-moi te présenter ma sœur en tout sauf le sang, Luna Lovegood. »présenta Alistair à Neville. Luna s'avança et lui serra la main.

« Je suis heureuse de te rencontrer Neville, nous allons être de bons amis, je le sais. »dit Luna avec son éternel sourire. Cela fit rougir un peu Neville qui bégaya une réponse, le faisant encore plus rougir.

« Super, maintenant, laissez-moi vous montrer ma maison. La maison d'Alistair Hadrian Peverell se trouve au 12 Grimmauld Place, Londres. »déclara Alistair et soudain, la maison apparut aux yeux des nouveaux arrivants. Neville fut le seul sous le choc de voir une maison aux allures moderne.

« Wow Alistair, je n'ai jamais vu une maison comme cela! »s'exclama Neville encore sous le choc.

« C'est compréhensible, le monde sorcier semble être piégé dans le passé et refuse de se moderniser et d'apprendre sur les inventions des moldus, qui, je dois le dire, sont plus avancés que nous dans plusieurs domaines. Si tu avais vu à quoi ressemblait avant le manoir avant les rénovations, il aurait pu passer pour une maison hantée, c'était une horreur. J'ai absolument tenu à ce que les gobelins modernisent la demeure, la rendant plus accueillante et chaleureuse. Je crois même qu'ils ont pris des notes pour appliquer cela dans leur propre communauté. D'ailleurs, le roi Ragnok m'a dit il n'y a pas longtemps qu'ils avaient négocié avec une boutique de papeterie tenu par un cracmol pour des fournitures tels que les stylos plumes, beaucoup plus pratique à mon avis et des livres pour écrire. Je crois qu'ils voulaient remplacer la montagne de parchemins qu'ils ont par des livres de comptes. »expliqua le jeune sorcier en entrant avec les autres dans la maison.

« Des stylos plumes? À quoi cela ressemble? »demanda Neville, curieux car il avait beaucoup de problèmes à utiliser une plume pour écrire ses devoirs ou prendre des notes.

« Et bien, j'allais vous donner à tous les deux des fournitures modernes un peu plus tard, mais autant vous les donner tout de suite! »s'exclama joyeusem*nt Alistair alors qu'il allait chercher les paquets pendant que ses deux amis découvraient la maison et ses pièces modernes et chaleureuses. Neville et Luna adoraient absolument la décoration plus épuré, plus simple, mais aussi plus lumineuse. Neville aimait particulièrement les grandes fenêtres, vivant dans un manoir où les fenêtres étaient petites et donnait au lieu un aspect sombre et lugubre à la demeure.

Alistair revint avec les paquets et en tendit un chacun à ses amis. Ceux-ci prirent plaisirs à les ouvrir et découvrirent avec joie, trois stylos plumes, bleu et argent pour Luna, doré et noir pour Neville. Avec des recharges d'encres noires, bleues et rouges, une grande quantité pour l'année à venir, ainsi que plusieurs cahiers et livres lignés, des crayons de plombs, des gommes à effacer et un taille-crayon. Les deux regardèrent Alistair sous le choc de la quantité qu'ils recevaient, même Luna n'avait pas prévu recevoir cela, ce qui fit sourire Alistair d'avoir réussi à la surprendre.

« Alistair, c'est beaucoup trop… »bégaya Neville qui n'arrivait pas à croire que son ami lui offrait tout cela.

« Ce n'est pas trop Neville, je tiens à ce que mes amis aient le meilleur. Je sais que tu avais de la difficulté à utiliser une plume, ceci sera beaucoup plus facile pour toi. Et honnêtement? J'espère pouvoir prouver aux professeurs qu'ils auraient intérêts à moderniser la liste de fournitures et accepter d'entrer dans le vingtième siècle. Les crayons que vous voyez sont des crayons de plombs, contrairement à l'encre, si vous écrivez quelque chose, vous pouvez l'effacer avec les gommes à effacer blanche à côtés. Je voulais les utiliser cette année pour faire des brouillons de mes devoirs et les corriger si besoin avant de les écrire à l'encre pour sa version finale. Moins de gâchis et moins d'encre gaspillée aussi. Les cahiers et les livres lignés, c'est pour écrire vos notes de cours ou encore vos brouillons de devoirs. »expliqua Alistair aux deux autres étudiants.

« Merci beaucoup Alistair! Tu as même choisi ma couleur préféré pour les stylos plumes! »s'exclama avec joie Luna qui alla faire un câlin à Alistair pour le remercier.

« Merci Alistair, vraiment. Tu en as procuré pour Ron et Hermione aussi? Je ne vois pas Hermione dérogé à la liste de fourniture exigée. »demanda le jeune botaniste en herbe alors qu'il serrait contre lui le précieux cadeau qu'il venait de recevoir.

« Non. »répondit simplement Alistair.

« Non? Pourquoi? Pas que je veuille critiquer, mais tu as dis que tu voulais le meilleur pour tes amis, alors… »dit Neville sous le choc à nouveau.

« Je sais que tu ne veux pas critiquer. Mes amis se trouvent ici Neville. Luna et toi êtes mes amis, pas Weasley ou Granger. J'ai réalisé, en pensant aux deux dernières années, qu'ils n'étaient pas de bons amis. Granger n'arrêtait pas de me critiquer, voulant corriger elle-même mes devoirs pour qu'ils soient selon ses normes, mais pas meilleur que les siens parce qu'elle a un besoin pathologique d'être la meilleure dans tous les cours. Et pour Weasley, il ne cache pas sa jalousie envers moi à cause de l'argent que je possède, alors que je donnerais tout pour avoir une famille. Il ne réalise pas la chance qu'il a. En plus, je suis certain qu'il est devenu mon ami espérant devenir célèbre lui aussi. Il y a aussi le fait qu'il m'empêchait d'étudier et voulait tout le temps jouer ou faire autre chose que nos devoirs ou étudier. Il a même supplié que l'on prenne les cours optionnels les plus faciles pour avoir le moins de travaux possible. Je ne pouvais même pas m'acheter de vêtements neufs sans avoir son regard plein de jalousie envers moi. »

« Donc, pour toutes ses raisons, j'ai compris que mon amitié avec eux était toxique et j'ai donc décidé d'y mettre fin et me tourner vers mes vrais amis. J'ai demandé à passer par un nouveau tri et j'ai demandé à changer mes cours optionnels pour ceux que je veux vraiment. Il y avait aussi le fait qu'ils se moquaient de toi Neville, comme les autres de notre maison et je ne pouvais pas le tolérer davantage. »expliqua Alistair, faisant rougir de plaisir Neville.

« Je comprends, je voyais bien qu'ils t'empêchaient aussi de te lier aux autres, comme s'ils voulaient être tes seuls amis. Merci aussi pour m'avoir choisi et soutenu. J'ai aussi demandé de passer par un nouveau tri, à causer de l'intimidation constante que je vis de la part des gryffondors. La directrice adjointe a accepté ma demande, je ne supporte plus d'être avec les lions. Je suis soulagé d'entendre que je ne suis pas le seul. »dit Neville avec soulagement.

« Pour être honnête, c'est surtout Granger et Weasley qui m'ont attirés dans les ennuies. Je ne voulais pas me mêler des choses qui étaient des affaires d'adultes, mais ils m'ont forcé à participer. C'est sans compter le fait que la maison gryffondor c'était retourné contre moi quand ils ont découverts que je parlais fourchelangue. Mais parce que j'avais une fois de plus sauvé les miches de l'école, j'étais à nouveau un héros à leur yeux. J'ai fait un test de ligné à Gringotts et il a été découvert que je descends de la famille Peverell directement par Ignotus Peverell et que je tiens mon fourchelangue de là. Salazar Serpentard est le petit-fils de Cadmus Peverell, ce qui explique sa capacité fourchelangue. Les gryffondors sont davantages des moutons que des lions. Et leur courage? Inexistant, à croire que cette génération n'a été réparti qu'à cause que leur impétuosité et de leurs tendances à foncer tête baisser sans réfléchir. »soupira Alistair en levant les yeux au ciel, faisant rire Neville et Luna.

« Vous allez être merveilleux pour vos nouvelles maisons. Un corbeau et un blaireau qui brilleront dans leur domaine. »annonça fièrement Luna avec un grand sourire.

« Mais… comment peux-tu savoir dans quelle maison nous allons être répartie? »demanda Neville avec de grand yeux.

« Laisse Neville, c'est Luna pour toi. Elle a une façon de voir les choses qui lui permet de savoir des choses avant même qu'elles n'arrivent. Tu verras, tu t'y habitueras! Bon, maintenant, laissez-moi vous montrer vos chambres, ensuite nous pourrons passer à table, il est bientôt l'heure du dîner. Tily est une merveilleuse cuisinière, vous allez adorer! »dit le futur serdaigle avec entrain avant de monter à l'étage, suivit des deux autres avec leurs bagages.

Luna adora sa chambre, certaine qu'Alistair l'avait fait faire sur mesure pour elle. Neville aussi apprécia sa chambre au doux ton de jaune clair et blanc. C'était reposant et il aimait la grande fenêtre avec un banc de lecture devant, parfait pour lire des livres ou profiter de la vue du jardin. Ensuite, ils redescendirent pour se rendre dans la salle à manger et s'y installer. Neville et Luna apprécièrent le repas, Neville encore plus, surtout lorsqu'Alistair lui avait dit que tout ce qu'il y avait sur la table était santé. Leur hôte leur avait expliqué sa nouvelle alimentation, depuis qu'il avait vu un guérisseur pour contrer ses carences dû à la malnutrition qu'il avait subit durant ses années avec sa famille moldue.

Suite à l'aveu d'Alistair de son enfance abusive aux mains des moldus, Neville se confia à ses deux nouveaux amis de ce qu'il vivait chez sa grand-mère et son oncle, les abus verbaux qu'il subissait, mais aussi physique par son oncle. Le fait qu'il était incapable de faire les sorts correctement avec la baguette de son père que sa grand-mère lui obligeait d'utiliser. Il aimait les plantes et la botanique, il ne voulait pas devenir Auror, mais sa grand-mère voulait qu'il devienne son père. Luna le serra dans ses bras après son aveu pour le consoler.

« Neville, je suis heureux que tu es pu te confier à nous et je te comprends. Tout le monde s'attend à ce que je sois le prochain James Potter et que je devienne un Auror comme lui et tout. Ils s'attendent même à ce que j'épouse une fille ressemblant à ma mère pour être les prochains James et Lily Potter. Je crois même que Ginevra Weasley s'est mit en tête qu'elle serait la candidate parfaite pour le poste. Dommage pour elle, je suis complètement gay. Aux yeux du monde sorcier, je suis le garçon-qui-a-survécu, rien d'autres. Ils s'attendent à ce que je résolve les problèmes, que je mette ma vie en danger pour eux. Mais je ne veux pas, je ne veux pas être Auror, je ne veux pas à avoir à sacrifier ma vie pour eux, j'ai assez donné. Je veux passer une maîtrise en runes et potions, puis suivre une formation de guérisseur. Pour ta baguette, nous pouvons nous rendre sur le Chemin de Traverse et allez chez Ollivander pour te prendre ta vraie baguette. »dit Alistair en serrant la main de Neville pour le rassurer.

« Mais je n'ai pas d'argent pour cela et si j'essaie de retirer l'argent de mon coffre de confiance, grand-mère le sera tout de suite et je serai puni! »s'inquiéta Neville qui voulait avoir sa propre baguette, mais ne pouvait pas.

« Et bien c'est une chance que mon cadeau pour toi Neville soit une nouvelle baguette! J'ai demandé à mon père et il est d'accord. Tu mérites d'avoir ta propre baguette. »répondit Luna au jeune garçon si peu sûre de lui.

« Voilà! Et si tu ne te sens pas en sécurité chez toi, nous irons à Gringotts pour déclarer la maltraitance que tu subis. Avant que tu ne protestes, les gobelins ne tolèrent en aucune façon la maltraitance des enfants. Ils t'aideront, tu es l'héritier de la noble famille Londubat, ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour te retirer des mains de ta grand-mère, tu peux même rester vivre ici avec moi! J'ai réclamé mes seigneuries car je suis le dernier héritier, ce faisant, je suis considéré comme émancipé. Tu n'as plus à souffrir de leurs mains. Et en plus, en restant ici avec ce que cuisine Tily, tu perdras à coup sûre le surpoids que ta grand-mère a provoqué volontairement. »rassura Alistair. Neville se mit à pleurer, de tristesse pour son enfance volé, de joie pour avoir trouvé des amis qui étaient prêts à l'aider et à le sortir de son propre enfer. Il accepta vivement, les remerciant encore et encore d'être là pour lui.

Luna et Alistair enlacèrent Neville dans leurs bras, attendant patiemment qu'il est fini de pleurer pour toutes ses années de solitudes et de douleurs. Finalement, ils se mirent d'accord de se rendre le lendemain sur le Chemin de Traverse pour aller à Gringotts et ensuite se rendre chez Ollivander pour obtenir une baguette. Ils allèrent se coucher pour avoir l'énergie nécessaire à ce qu'ils avaient à faire le lendemain.

Comme l'avait prévu Alistair, les gobelins avaient acceptés d'aider Neville avec empressem*nt. Cela avait aidé, qu'Alistair soit un ami de la nation. Le jeune sorcier avait expliqué à son ami comment il était devenu un ami de la nation, rendant les objets gobelins à leurs légitimes propriétaires. Alors que les gobelins destituaient la douairière Londubat de sa position de tutrice magique, de douairière de la lignée Londubat et la reniait de la lignée familiale, Neville pouvait revendiquer la seigneurie Londubat et ainsi s'émanciper. Comme l'avait fait Alistair avant lui, il restitua la totalité des bijoux et des armes gobelines contenus dans ses coffres.

À cela, le roi Ragnok déclara Lord Neville Londubat, ami de la nation gobeline et il remit une épée sertie de saphirs jaunes et de diamants noirs. Neville le prit comme un honneur et, en voyant la couleur des pierres précieuses, comprit à quel point Luna avait raison. Lorsqu'il fit un test de lignée, il fut découvert qu'il était le véritable descendant et héritier d'Helga Poufsouffle. Il était destiné à être un blaireau et cela le fit rire. Il accepta avec humilité la seigneurie Poufsouffle et la coupe, qui avait été nettoyé du morceau parasite, avait été remit dans le coffre de son ancêtre, là où elle aurait du être depuis toujours.

Le roi en profita pour dire à Alistair que le diadème avait été sorti en toute sécurité du château par leur meilleur briseur de sort et qu'il avait été nettoyé et remit dans le coffre Serdaigle. Le roi ajouta qu'ils étaient proches de mettre fin aux derniers morceaux et qu'ils étaient optimistes que tout serait fini avant la rentrée. Alistair les remercia et promit à Neville et Luna qu'il leur expliquerait lorsqu'ils seraient de retour à la maison. Alistair avait demandé à Tily de récupérer toutes les affaires de Neville dans le manoir Londubat puisqu'il comptait vivre avec Alistair jusqu'à la fin de leur scolarité. Les gobelins allaient expulsés Augusta du manoir, ainsi que ancien oncle qu'il avait rapidement renié et désavoué de la lignée familiale.

Les gobelins avaient acceptés de faire les mêmes rénovations de son manoir ancestral pour le rendre plus moderne et parfait pour un futur botaniste. Une immense serre allait y être construite afin qu'il puisse y cultiver ses plantes. Neville était heureux, du moins jusqu'à ce qu'ils se rendent chez Ollivander qui refusa de lui trouver une baguette car Augusta avait interdit Ollivander de lui en vendre une. Cela enragea les trois adolescents, même Luna, qui l'eut cru. Alistair proposa alors à ses amis de se rendre là où il avait été pour ses baguettes, confiant qu'il avait deux baguettes sans la Trace, ce qui lui permettait de faire de la magie en dehors de l'école, ce qui était une protection supplémentaire, mais aussi, lui permettait de travailler ses sorts en dehors de l'école.

Neville et Luna acceptèrent d'y aller, même si la boutique se trouvait dans l'Allée des Embrumes. Les deux jeunes sorciers découvrirent avec stupeur le nombre de boutiques intéressants qu'il y avait dans l'Allée, surtout que ses boutiques avaient beaucoup plus de choix dans tous les domaines que sur le Chemin de Traverse. Ils décidèrent de revenir visiter les autres boutiques lorsqu'ils seraient un peu plus âgés et allèrent seulement dans la boutique de baguette. Deux heures plus tard, Neville sortie avec deux baguettes, l'une de 32,7 centimètres, bois de chêne blanc avec un cœur de poil de Womatou et sa deuxième baguette était de 30,6 centimètres, bois de sorbier avec un cœur de moustache de Kneazle.

Étonnement, Luna aussi se fit fabriquer des baguettes sur mesure, disant que sa baguette qu'elle avait obtenu d'Ollivander ne fonctionnait pas si bien que ça pour elle. Elle sortie avec une baguette de 28,2 centimètres, bois de tilleul argenté avec un cœur de ventricule de Snallygaster. Sa seconde baguette était de 27 centimètres, bois d'érable avec un cœur de corne de Jackalope. Luna avait dit qu'elle avait prit la décision de prendre deux baguettes comme eux, car elle sentait qu'elle aurait besoin de protection. Elle leur dit aussi qu'ils allaient avoir besoin de pratiquer le sort Patronus avant le retour à l'école, disant que c'était important. Neville accepta facilement, tandis qu'Alistair savait pourquoi ils avaient besoin de connaître le sort. Les détraqueurs allaient être de la partie cette année, avec l'évasion de Sirius Sansnom.

Les trois amis de dépêchèrent de rentrer, car ils avaient vu Granger et Weasley entrain sur le Chemin de Traverse avec les jumeaux, se disputant comme à leur habitude, grâce à cela, ils étaient passés inaperçus, bien qu'ils n'auraient pas reconnu Alistair puisque sa couleur de cheveux avait changé, mais aussi qu'il n'avait plus de lunette ou de cicatrice. Alistair avait expliqué à Neville et Luna, une fois rentrée, à propos des morceaux d'âmes. Au début, Neville fut effrayé d'apprendre que Voldemort n'était pas totalement mort, mais fut rassuré quand Alistair leur dit que les gobelins s'en chargeaient et que bientôt, il serait définitivement mort. Cela rassura grandement Neville qui soupira de soulagement.

Le lendemain était la journée qu'Alistair avait prévue pour fêter leurs anniversaires. Ils passèrent une excellente journée, étonnamment, Alistair reçu des lettres de Granger et des deux plus jeunes Weasley. La première lui rappelait de faire ses devoirs, qu'il avait été inconscient de quitter sa famille et d'avoir inquiété tout le monde et qu'ils se verraient bientôt quand les Weasley viendraient le chercher au chaudron baveur le lendemain. Alistair avait levé les yeux au ciel et avait mit le feu à la lettre. La suivante était de Weasley numéro 6 qui lui disait essentiellement qu'il aurait du leur écrire avant de quitter sa maison et que sa famille viendrait le chercher, la dernière venait de Ginevra. Il fut incapable de la lire entièrement puisqu'elle dégoulinait de mièvreries et de remerciement pour l'avoir sauvée, qu'il était son héros et bla, bla, bla. Il avait envi de vomir.

Neville avait rigolé comme un fou en lisant la lettre de numéro 7, lisant certaines parties à voix haute, faisant rire Luna et Alistair qui tentait désespérément se boucher les oreilles pour ne pas en entendre plus. Il brûla les deux autres lettres, ne voulant pas les garder. Il savait pertinemment que les Weasley attendraient demain pour lui fêter son anniversaire et lui offrir des choses inutiles. Neville avait adoré sa plante rare qu'Alistair lui avait offerts et le livre sur les plantes rares de la part de Luna, celle-ci disant qu'elle avait su à l'avance qu'elle n'aurait pas besoin de lui payer une nouvelle baguette. Neville avait simplement sourit, comprenant enfin pourquoi Alistair prenait tout dans la foulée, c'était Luna, il n'y avait rien à dire de plus.

Alors qu'ils allaient tous se coucher, Alistair s'installa dans son lit et se mit à imaginer le visage que feraient les Weasley en découvrant qu'il n'était pas au chaudron baveur comme ils le croyaient. L'homme de trente-cinq ans en lui riait à l'idée, savourant la reprise en main du destin d'Harry Potter pour quelque chose de meilleur. Il avait prévu quelque chose pour Pettigrew, il n'allait pas laisser le rat vivre plus longtemps. Il avait hâte de découvrir sous quelle forme son patronus serait. Et bien, il allait le découvrir pendant le mois qu'il restait avant la rentrée.

L'apprentissage du sort fut difficile, mais chacun d'entre eux avait réussit à produire un patronus corporel. Luna avait son lapin comme Alistair se souvenait. Par contre, Alistair fut surpris que le patronus de Neville se révèle être un blaireau au lieu du lion dont il se souvenait. Neville avait été très heureux en voyant le blaireau, donc Alistair ne s'en soucia pas davantage. Pour Alistair, ce fut sans surprise un renard, Mischief avait bondit de joie et avait voulu jouer avec le patronus avant que celui-ci ne disparaisse, faisant rire ses deux amis. Ils étaient retournés une fois de plus sur le Chemin de Traverse avant le retour en classe, Luna et Neville se procurant leurs fournitures scolaires et parlant aussi de leur progrès pour le sort.

Neville en avait profité pour se procurer un vrai familier et il le trouva chez un bébé kneazle entièrement noir qu'il nomma Ghost en l'honneur de la fleur surnommée Ghost Train. Neville avait été si heureux d'avoir trouvé un familier et créer un lien avec lui. Cela avait soulagé l'amertume qui avait prit racine dans son corps après l'envoie constant de lettres de la part d'Augusta qui réclamait des explications et qui exigeait de la part du futur botaniste de la ramener dans la famille et de lui rendre sa position de douairière et d'oublier ses pensées idiotes de devenir Lord à treize ans. Qu'il était un imbécile pour avoir cru qu'il était apte à le devenir. Non seulement, Neville avait conservé chaque lettre pour les donner aux gobelins comme munitions, mais cela avait servie à obtenir une ordonnance d'éloignement et de non-communication contre Augusta. Ce qui signifiait qu'elle ne pouvait plus mettre les pieds à Poudlard ou n'importe quel endroit où se trouvait Neville, mais cela empêchait les lettres de cette vieille chouette de l'atteindre.

Alistair de son côté avait reçu plusieurs beuglantes de la part de Molly Weasley, celui-ci ayant prit l'habitude de les brûler avant même qu'elles ne se mettent à hurler, mais il avait demandé au briseur de sort Weasley de mettre des protections autour de sa demeure pour qu'aucune des lettres venant d'elle, des deux plus jeunes Weasley et de Granger ne puissent passer. Il avait accepté, excusant sa mère autoritaire qui ne savait pas prendre ses distances et qui osait en plus de discipliner un enfant qui n'était pas le sien. Alistair avait eu la paix après cela, ainsi que Neville du même coup qui devait aussi subir les cris de la banshee.

Ils étaient maintenant le jour de la rentrée et tous les trois étaient arrivés le plus tôt possible à la gare pour obtenir un compartiment pour eux seuls. Alistair savait que les Weasley allaient arriver à la dernière minute, comme chaque fois. Il avait confié à Neville qu'il avait découvert que le rat de Ronald était en fait un animagus, la personne même qui avait réellement trahi ses parents et lui avait dit ce qu'il comptait faire. Neville était d'accord avec cela, disant que s'il avait pu faire la même chose pour ceux qui avaient attaqués ses parents, il le ferait. Luna étant Luna savait déjà ce qui allait arriver.

Lorsqu'ils virent par la fenêtre de leur compartiment les Weasley arriver à la gare, Alistair ouvrit la fenêtre et laissa Neville conjurer le rat avec un accio. Une fois dans les mains de Neville, Alistair lança un stupéfix pour l'immobiliser. Heureusem*nt pour eux, aucun des Weasley n'avait remarqué le départ du rat. Luna referma la fenêtre et s'installa avec la dernière édition du Chicaneur. Alistair lança un remarque-moi-pas sur la porte pour que tous les élèves ou professeurs présents l'évite, avec un peu de chance cela fonctionnerait sur les détraqueurs, mais il n'en était pas sûr. Ils virent Granger et les deux plus jeunes Weasley passer plusieurs fois devant leur compartiment, les sourcils froncés, sûrement à la recherche d'Alistair. Cela fit rire les occupants.

Une fois le train partit, Alistair attendit une heure avant d'ouvrir la fenêtre, puis tordit le cou du rat Pettigrew dans un craquement fort, puis le jetant par la fenêtre. Il referma la fenêtre et soupira de soulagement, un problème de moins. Ragnok lui avait écrit la veille pour lui dire que Voldemort était définitivement mort, qu'ils avaient détruis le dernier horcruxe et que l'abomination avait été emporté dans l'abîme. Cela avait grandement soulagés les trois étudiants qui n'avaient plus à ce soucié d'un possible retour de Voldemort. Ils avaient hâte de commencer cette nouvelle année.

« Prêt pour le chaos que nous allons provoquer ce soir? »demanda Alistair à ses deux amis.

« Plus que prêt, j'ai hâte de voir leur visage lorsqu'ils découvriront non seulement que je passe par un nouveau tri, mais que leur sauveur le fait aussi et sous un nouveau nom en plus! Dis, combien de temps crois-tu que cela prendra avant que le vieux fou ne t'appelle dans son bureau? »demanda Neville avec un sourire narquois alors qu'il caressait Ghost qui était endormi sur ses jambes.

« Je dirais qu'il le ferait dès la première heure demain matin puisque nous serons samedi. Il va m'appeler Mr. Potter même en sachant que j'ai changé de nom, il me demandera pourquoi j'ai changé de nom et il me fera culpabiliser de l'avoir fait et essaiera de me convaincre non seulement de reprendre mon ancien nom, mais aussi d'être replacé à Gryffondor, prétextant que ce serait ce que mes parents voudraient, etc. Il ne voudra pas perdre l'image du sauveur qu'il a créé! Bien qu'il va être surpris lorsqu'il découvrira que ses coffres sont vides puisque les gobelins ont récupérés tous les gains fait avec ses stupides livres sur mes soi-disantes aventures héroïques. Heureusem*nt que les gobelins ont mit fin aux publications et ont demandés le retour de chaque livre, les interdisant. »soupira Alistair, qui était plus qu'heureux que ses fichus livres soient maintenant interdits.

« Je crois que l'abeille fera une crise de colère en découvrant que sa production de miel est maintenant disparue. »répondit Luna, le nez toujours dans le Chicaneur. Les deux garçons sourirent aux mots de la jeune fille, ayant apprit à la décoder au file de l'été lorsqu'ils recevaient ses lettres.

« Je dirais au bord de la crise cardiaque. Il est sans le sous, ses coffres ont été fermés fautes d'argent dedans. Les gobelins ont aussi prit de l'argent pour payer le vole du bien de Nicholas Flamel, la destruction de sa pierre a été un coup dure pour les gobelins quand Mr Flamel est venu réclamer des comptes. Et dire que c'était la faute d'un gobelin avare que Dumbledore a payé pour accepter de lui remettre la pierre sans que Flamel ne l'apprenne. Heureusem*nt, le gobelin a été décapité pour trahison et les gobelins ont prit la fortune du gobelin, ainsi que ce qui restait à Dumbledore pour rembourser l'affront. Une chance que les Flamel ont fait plus d'une pierre philosophale, sinon ils seraient morts. »dit Neville à son tour. Puis ils figèrent lorsque le train s'arrêta soudainement. Ils savaient ce qui se passait.

« Ils arrivent, tenez-vous prêt au cas où le sort de remarque-moi-pas ne fonctionne pas sur eux. »dit vivement Alistair alors qu'il se levait, baguette en main, prêt à lancer le sort. Les deux autres firent de même.

Ils virent une ombre passer devant leur porte et soudainement, celle-ci s'ouvrit avec grand fracas, laissant entrer le détraqueur à l'intérieur. Mais il fut rapidement repoussé par un renard, un blaireau et un lapin. Le détraqueur cria de douleur et s'enfuie loin de leur compartiment. Leurs patronus continuèrent leur chemin pour éliminer tous les détraqueurs présents. Ils virent à un moment un patronus loup passer devant eux. Alistair sut que Lupin avait lancé son patronus. D'ailleurs celui-ci mit peu de temps à les rejoindre.

« Vous allez bien les enfants? »demanda l'homme aux cheveux de blés et aux yeux d'ambres.

« Nous allons biens, le détraqueur n'a pas eu le temps de nous faire quoique ce soit, vous devriez aller voir les autres, monsieur. »dit Alistair avant de ranger sa baguette discrètement, suivit de près par ses amis. Lupin le regarda et le renifla discrètement, ses yeux s'agrandissant de choc, sûrement pour avoir reconnu son odeur, mais pas son apparence. Il sembla peser le pour et le contre, avant de finalement aller voir les autres élèves.

Neville referma la porte de leur compartiment et remit le sort qu'il y avait avant d'être brisé par le détraqueur. Le restant de leur voyage fut calme, même s'ils étaient impatients de voir le chaos qui allait bientôt se produire dans la grande salle. Les gryffondors allaient regretter de s'être annihiler les meilleurs de leur maison. Granger en particulier allait s'arracher les cheveux lorsque Neville et Alistair allaient être premiers dans chaque matière qu'ils avaient. Alistair comptait bien dénoncer la miss-je-sais-tout pour la possession d'un retourneur de temps. Après tout, seuls les membres du département des mystères étaient autorisés à les utiliser, pas une élève de troisième année. Qui sait quel danger elle pourrait créer? Il allait la dénoncer la troisième semaine de cours. Pour faire bonne mesure. Lorsqu'ils virent le château, les trois amis se sourirent vivement. Que le chaos commence!

Changer l'Histoire - AlphaWinter (RenardMalin) - Harry Potter (2024)
Top Articles
Latest Posts
Article information

Author: Pres. Lawanda Wiegand

Last Updated:

Views: 6738

Rating: 4 / 5 (51 voted)

Reviews: 90% of readers found this page helpful

Author information

Name: Pres. Lawanda Wiegand

Birthday: 1993-01-10

Address: Suite 391 6963 Ullrich Shore, Bellefort, WI 01350-7893

Phone: +6806610432415

Job: Dynamic Manufacturing Assistant

Hobby: amateur radio, Taekwondo, Wood carving, Parkour, Skateboarding, Running, Rafting

Introduction: My name is Pres. Lawanda Wiegand, I am a inquisitive, helpful, glamorous, cheerful, open, clever, innocent person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.